Santé

Améliorer les recommandations sanitaires et le suivi de l'impact de la pollution sur les populations

Quoi ?

  • Une nouvelle étude quantitative d'impact sanitaire à l'horizon de l'échéance du PPA sera réalisée, ainsi qu'une étude sur l'impact de la pollution sur le développement de pathologies cardiovasculaires (accidents vasculaires cérébraux et infarctus du myocarde), pathologies pour lesquelles une surincidence liée à la pollution est attendue.
  • La connaissance de la pollution sera améliorée, notamment par l'augmentation en moyenne vallée du nombre de points de mesures fixes ou mobiles. Ils seront capables de mesurer à la fois les PM10, les PM2,5 voire les PM1. Un bilan chimique des installations industrielles, dont l'identification des molécules odorantes, sera réalisé.
  • Les recommandations sanitaires en cas de pic de pollution seront déclinées par type de population concernée et en fonction du polluant à l'origine du pic, ce qui n'est pas le cas jusqu'à présent.

Quand ? À partir de 2019.

Quel coût sur les 5 ans ? 80 000 € (amélioration de la connaissance de la pollution) portés par l'État via l'ARS.