Les actions Résidentiel & Tertiaire

Poursuivre et amplifier le Fonds Air Bois

Quoi ? La dynamique engagée par le fonds « Air Bois » dans le cadre du PPA1 sera amplifiée, avec :

  • un objectif de remplacement de 3 500 unités supplémentaires en 3 ans (aide publique de 2 000 € pour toutes les solutions de remplacement des foyers ouverts et appareils anciens) ;
  • l'ouverture à des chauffages de remplacement fonctionnant avec des énergies renouvelables (solaire thermique, géothermie en dehors des zones à enjeu), voire à d'autres sources d'énergie.

Quand ? Jusqu'en 2021.

Quel coût sur 5 ans ? 7,3 millions d'euros, portés à hauteur de 3,6 millions d'euros par l'Etat via l'Ademe, 1,2 million par le conseil régional, 1,2 million par le conseil départemental et 1,2 million par les EPCI. Quelle efficacité attendue ?

Quelle efficacité attendue ?

  • 42 tonnes de PM10
  • 41 tonnes de PM2,5

Plus d’infos sur www.fonds-air-bois.fr

Massifier la rénovation énergétique

Quoi ? La complexité du parcours de rénovation énergétique et la disparité des dispositifs d'accompagnement présents sur le territoire sont un obstacle à la transition énergétique du secteur résidentiel et tertiaire. Les citoyens et structures doivent davantage être accompagnés. Le territoire sera structuré autour de plateformes de rénovation énergétique, avec des communications renforcées sur les aides à la rénovation énergétique locales et nationales et l'animation d'un réseau des professionnels de la rénovation énergétique et des opérateurs financiers.

Quand ? Dès 2019.

Quel coût sur 5 ans ? Financement principalement hors PPA.

Quelle efficacité attendue ?

  • 3,5 tonnes de PM10
  • 3,5 tonnes de PM2,5
  • 1 tonne de NOx
  • Des réduction sur le long terme surtout

Développer un Fonds Air Gaz

Quoi ? La démarche du Fonds « Air Bois » sera étendue au fFonds « Air Gaz » pour les solutions de remplacement des foyers ouverts et des appareils anciens fonctionnant au bois ou au fuel, qu'il s'agisse de poêles, d'inserts ou de chaudières. 1 000 unités devraient être converties (50 % du bois vers le gaz et 50 % du fioul vers le gaz, avec un soutien de GRDF ou des régies de Bonneville et de Sallanche à hauteur de 400 €, complétés par 800 € du conseil régional et des communautés de communes. Les territoires concernés sont ceux des régies municipales de Bonneville et de Sallanches et celui sous concession GRDF.

Quand ? Dès 2019.

Quel coût sur 5 ans ? Entre 1 et 4 millions d'euros.

Quelle efficacité attendue ?

  • 24 tonnes de PM10
  • 23 tonnes de PM2,5
  • 18 tonnes de NOx