Le chauffage dans mon logement

Le chauffage au bois

Si le chauffage au bois est privilégié pour limiter le réchauffement climatique, attention lorsqu’il est pratiqué dans de mauvaises conditions (bois humide, foyers ouverts, appareils vétustes), il peut être fortement émetteur de particules et autres composés toxiques dans l’air.

En hiver, dans la vallée de l’Arve, le mauvais usage du chauffage individuel au bois est la principale cause des émissions de particules dans l'air.

Pour limiter l’impact de votre chauffage sur la qualité de l’air, des bons gestes existes !

S’équiper d’un chauffage au bois performant !

Une prime de 2000€ pour le remplacement des anciens appareils au bois

Pour aider les habitants de la vallée de l'Arve à moderniser leur ancien chauffage au bois, la prime de 2000€ du Fonds Air Bois se poursuit jusqu’au 31/12/2021.

Consultez

Prime Fonds air bois vallée de l'Arve

Des aides financières supplémentaires sont cumulables au Fonds Air Bois.

Renseignez-vous sur toutes les autres aides financières sur www.maprimerenov.gouv.fr

Bien utiliser son chauffage au bois

Les interdictions à respecter

Interdiction des chauffages au bois à foyer ouvert :

A partir du 1er janvier 2022, l’utilisation du chauffage au bois à Foyer Ouvert sera interdite !

Cette interdiction concerne tous les dispositifs de chauffage au bois à foyer ouvert, y compris d’appoint ou d’agrément, quels que soient les types de logement (résidences principales, secondaires, hébergements touristiques,...) ou les types de bâtiment public et privé.

Définition d’un foyer ouvert :

Est considérée comme un dispositif de chauffage au bois à foyer ouvert, toute cheminée ou installation dont le foyer brûle librement le bois sans enceinte destinée à confiner la combustion pour améliorer le rendement.

Un foyer ouvert émet jusqu’à 30 fois plus qu’un appareil de chauffage au bois performant.

Mise en conformité des installations de chauffage au bois lors d’une vente d’un bien immobilier

Toutes les nouvelles installations de chauffage au bois doivent respecter une valeur d’émission de poussières de 125mg/Nm3. En cas de vente d’un bien immobilier, le vendeur doit justifier du respect de cette norme. Si son système de chauffage est plus polluant, il a l’obligation de le mettre en conformité dans un délai d’un an après l’acte de vente.

L’utilisation des chauffages au bois peu performants est interdite durant les épisodes de pollution

En cas de déclenchement du niveau d’information et de recommandations pour les particules fines PM10, il est interdit d’utiliser les installations individuels au bois, fonctionnement en chauffage d’appoint ou d’agrément, qui ne respectent par la valeur limite à l’émission en poussières totales de 125mg/Nm3.