ÉPISODE DE POLLUTION EN COURS En savoir +
Le 27/05/2020

L'écobuage, interdit sur tout le PPA de la vallée de l'Arve

Pratiqué principalement dans les zones montagnardes ou accidentés, l’écobuage est une méthode de débroussaillement et de valorisation par le feu, consistant à brûler directement les végétaux sur pied. En raison des émissions importantes de polluante liées à cette pratique, l’écobuage est strictement interdit sur tout le territoire du Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA) de la vallée de l'Arve durant toute l’année et passible d’une amende de 450€

Qu’est-ce que l’écobuage ?

L'écobuage est une pratique agricole qui consiste à brûler une partie de la végétation sèche sur pied avant ou après l'été pour enrichir le sol avec la cendre.

ecobuage

Une pratique qui génère une mauvaise qualité de l’air

L’écobuage peut-être à l’origine de troubles de voisinages générés par les odeurs et la fumée mais malheureusement, également nuire à la qualité de l’air de la vallée de l'Arve ainsi qu’à la santé de ses habitants et être la cause de la propagation d’incendie. Plus spécifiquement, les fumées générées par l’écobuage libèrent des polluants toxiques : particules fines (PM), hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines et furanes,… qui, une fois inhalés, se déposent profondément dans l'appareil respiratoire et peuvent provoquer des infections respiratoires et des maladies cardio-vasculaires.

La réglementation interdit l’écobuage durant toute l’année

L'écobuage est en France aujourd'hui réglementé et fait l'objet d'arrêtés préfectoraux fixant les périodes d'autorisation, la procédure de déclaration préalable ainsi que les conditions de sécurité à respecter.

Sur le périmètre du Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA) de la vallée de l'Arve, l’arrêté préfectoral n°2012131-0019 du 10 mai 2012 interdit en tout temps et en toute circonstance l’écobuage. Sanction applicable en cas de pratique de l’écobuage


En cas de pratique de l’écobuage, le contrevenant s’expose à une amende de 3ème classe, pouvant s’élever à 450 €. La surveillance par les autorités de contrôle est active, et tout particulièrement sur le périmètre du Plan de protection de l'Atmosphère (PPA) de la vallée de l'Arve où le dispositif d’interdiction est renforcé aux termes de l'arrêté 2012131-0019 du 10 mai 2012