Pollution de l'Air : Agir avec les personnes vulnérables

En cas d'alerte à pollution de l'Air : je protège la santé des personnes âgées et sensibles

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je surveille les personnes vulnérables ou sensibles*.
Je suis attentif à l’apparition de symptômes évocateurs : fatigue, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations. * Personnes de plus de 65 ans, pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques, asthmatiques.

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je continue à aérer les locaux.
J’ouvre les fenêtres 10 mn, 2 fois par jour, de préférence côté cour et en fin de matinée.

Je ne réduis pas la ventilation.

En cas d'alerte à pollution de l'Air par les particules : je protège la santé des personnes vulnérables dans les établissement de personnes âgées

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je continue à vivre normalement.

Je peux me promener en évitant les sorties à pied ou en voiture à proximité des grands axes routiers,aux heures de pointe (7 h-10 h et 17 h-20 h).
J’évite les efforts entraînant un essoufflement (respiration par la bouche).

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je surveille mon état de santé.
Si je ressens une gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations...), je le signale au personnel de soin ou à mon médecin (notamment pour savoir si mon traitement médical doit être adapté).

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je continue à aérer les locaux.
J’ouvre les fenêtres 10 mn, 2 fois par jour, de préférence côté cour et en fin de matinée.

Je ne réduis pas la ventilation.

En cas d'alerte à pollution de l'Air par l'Ozone : je protège la santé des personnes vulnérables dans les établissement de personnes âgées

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je continue à vivre normalement.
Je peux me promener, de préférence tôt le matin et le soir après 20h.

Je limite les efforts entraînant un essoufflement (respiration par la bouche).

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je surveille mon état de santé.
Si je ressens une gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations...), je le signale au personnel de soin ou à mon médecin (notamment pour savoir si mon traitement médical doit être adapté).

Que faire en cas de pic de pollution dans la vallée de l'Arve

Je continue à aérer les locaux.
J’ouvre les fenêtres 10 mn, 2 fois par jour, de préférence côté cour et en fin de matinée.

Je ne réduis pas la ventilation.

Affiche réalisée par AtmoAuvergne Rhône-Alpes, Ville de Grenoble, Réseau français des Villes-Santé, ARS Auvergne Rhône-Alpes, Groupement des médecins de la vallée de l'arve, DREAL UT38